LIVRES

Le journal malgré lui de Henry K. Larsen

Susin NIELSEN - Traduit par Valérie LE PLOUHINEC - Helium

Dès les premières pages, le lecteur comprend qu’un grave événement est venu bousculer la vie de la famille d’Henry. Son père et lui ont déménagé à Vancouver, ville où personne ne connaît leur histoire. Ne comptez pas sur moi pour vous la révéler. Je peux juste vous dire qu’il s’agit d’un harcèlement qui a mal tourné. Henry va tenter de reconstruire sa vie, de se refaire des amis et de se défaire du poids de la culpabilité.

Un grand roman plein de tendresse et d’affection, au ton léger et humoristique.

L'avis de Sophie, lectrice pour le Farniente

« J’admire cette auteure qui arrive à traiter de thèmes très sombres tout en gardant une légèreté dans l’écriture grâce entre autres aux personnages secondaires. C’est encore le cas ici, coup de cœur pour Farley et Monsieur Atapattu, avec des personnages colorés qui viennent doser l’émotion de l’intrigue principale et nous font accrocher.

À ce sujet, le format du journal intime permet à Henry de nous intriguer avec le ÇA, cet événement si traumatisant qu’il a développé une voix de robot pour éviter d’y penser, et de donner au compte-goutte les informations au lecteur sans jamais que ce dernier décroche. D’ailleurs, Susin Nielsen a particulièrement bien ficelé son intrigue et la fin est puissante, faisant de ce roman un de ceux qui marquent parce qu’il est d’une justesse désarmante. »

Plus d’avis de Sophie, sur son blog