LIVRES

Ogresse

Aylin MANÇO - Sarbacane

Aylin Manço utilise les codes du roman d’horreur et du fantastique pour nous plonger dans le quotidien très réel d’une adolescente tellement aveuglée par l’amour qu’elle porte à sa mère qu’elle préfère accepter toutes les horreurs dont cette dernière est capable plutôt que de chercher de l’aide extérieure. Pire que ça : elle est même prête à la soutenir dans sa folie, mais si cela revient à mettre sa propre vie en danger. Tandis qu’Hippolyte s’enferme toujours davantage dans cet engrenage malsain et dangereux, trois de ses ami·e·s se mettent en tête de la secourir, même si c’est contre son gré.

Malgré son thème sanglant, Ogresse évite de tomber dans le gore et favorise davantage la suggestion et l’imagination du·de la lecteur·rice en plaçant celui·celle-ci dans une ambiance pesante, où l’horreur se dissimule derrière les non-dits. L’écriture glaçante et détaillée d’Aylin Manço, qui joue sans cesse avec le champ lexical de la nourriture, renforce le côté oppressant et du récit. Le réalisme du roman se retrouve dans toutes les scènes d’adolescence normale que vit Hippolyte avec ses ami·e·s en dehors de la maison (premiers amours, disputes, découverte de l’alcool, de la drogue et de la sexualité…). Enfin, l’action se déroule principalement dans les communes de Watermael-Boitsfort, Uccle ou encore Etterbeek, et nous rappelle qu’on ne sait jamais vraiment quelles atrocités peuvent se produire juste à côté de chez nous !

L'avis de Marie, lectrice au Farniente

Waw, la claque ! Dérangeant, malaisant, glauque à souhait mais tellement bon et réaliste! Gros coup de cœur ! L’écriture, les personnages, roman belge, décor bruxellois… Un grand oui !