LIVRES

Romy et Julius

Coline PIERRÉ & Marine CARTERON - Rouergue

Dans ce roman écrit à quatre mains, Marine Carteron et Coline Pierré entraînent leurs lecteur·rice·s dans un petit village français où les habitant·e·s pure souche, souvent viandard·e·s, et les nouveaux·elles venu·elle·s, souvent végétarien·ne·s et bobos, se livrent une querelle sans fin. Alors, lorsque Romy, la fille du boucher, et Julius, végétarien et militant écolo, se rencontrent au cours de théâtre (où ils·elles doivent interpréter Roméo et Juliette) et commencent à se fréquenter, leur histoire n’est pas forcément vue d’un bon œil…

Coline Pierré et Marine Carteron modernisent avec brio l’histoire de Roméo et Juliette en l’intégrant aux problématiques actuelles de l’écologie et du véganisme. Si cette réécriture se veut plus légère et humoristique que la pièce d’origine, elle en suit pourtant la plupart des éléments scénaristiques et le·la lecteur·rice pourra ainsi s’amuser à faire les liens entre les deux œuvres. L’hommage au théâtre se retrouve même dans la construction du livre, découpé en différents actes, chacun précédé du chœur des villageois·es.

Comme deux narrateur·rice·s alternent au fil des chapitres, les autrices donnent un aperçu neutre des deux camps, de leurs positions et de leurs arguments, livrant ainsi un récit qui aborde avec justesse les thèmes de la tolérance, des préjugés et de l’acceptation. On notera également la construction des deux personnages principaux, bien loin des stéréotypes adolescents souvent présents dans la littérature jeunesse.

L'avis de Sophie

J’avais vraiment hâte de découvrir ce roman parce que j’ai une grande admiration pour la plume de ces deux autrices et que je savais déjà que leur rencontre ne pouvait qu’être géniale. Et je n’ai pas été déçue.

Coline Pierré et Marine Carteron revisitent l’histoire de Roméo et Juliette (tout en faisant une belle part au texte d’origine via le contexte de la pièce de théâtre que jouent Romy et Julius) avec humour, modernité et… conscience écologique !

Pour suivre Colline Pierré sur les réseaux sociaux, je sais qu’elle est végane, hyper conscientisée et impliquée, et c’est vraiment intéressant de voir comment cette dynamique est amenée dans le roman via le personnage de Julius, tout en étant confrontée à l’opposé grâce à la famille de Romy. On aurait pu tomber dans les clichés, sentir que l’un des clans fait partie des « bons » et l’autre des « méchants », mais on assiste plutôt, à une confrontation nuancée de deux pensées différentes (et irréconciliables?). Au fil de leur récit, les deux autrices détricotent patiemment les stéréotypes, explorent l’idée de la tolérance et de l’ouverture et, surtout, parlent des réalités différentes sans jugement. C’est brillant !

Sophie Lit