LIVRES

Songe à la douceur

Clémentine BEAUVAIS - Traduit par Clémentine BEAUVAIS - Sarbacane

Eugène et Tatiana sont tous deux adultes quand ils se croisent dans le métro un matin, mais cette brève rencontre fait resurgir les fantômes de leur adolescence, alors que Tatiana était folle amoureuse d’Eugène et que lui, tombeur, l’a rejetée.

Cette année là, ils ont vécu un grand drame qui les a séparés. Le souvenir est toutefois encore brûlant et teinte la nouvelle relation qui s’établit entre eux au fil des rencontres… comme si les vides de leur histoire ne pouvaient les laisser tranquilles.

Choisissant les vers libres pour s’exprimer, Clémentine Beauvais signe ici un texte qui allie la richesse de la forme au panache du contenu.

L'avis de Aline, du Rat Conteur

Clémentine Beauvais, déjà saluée pour Les petites reines, signe un roman hors catégories. Elle adapte, ici, le classique Eugène Onéguine de Pouchkine, devenu opéra grâce à Tchaikovsky, avec intelligence (sans références pompeuses et pouvant se lire sans connaitre l’œuvre originale), le tout en vers libres, soulignés par une composition typographique remarquable !

L’autrice nous présente l’histoire de Tatiana et Eugène. Plutôt leurs deux histoires celle de leur adolescence où la rêveuse de 14 ans se heurtait au jeune blasé, celle aussi des jeunes adultes qu’ils sont devenus, elle brillante doctorante et lui consultant résigné. Ce texte une vraie histoire d’amour sans pathos, sans guimauve mais avec des sentiments vrais et variés et propose de belles interrogations sur la vie.

La langue contemporaine tantôt drôle, tantôt ciselée, vous emporte dès les premières pages au cœur d’un texte beau et touchant. À lire sans la moindre hésitation !